Les douleurs d’insertions (ou enthésites)

Une douleur d’insertion dans le genou, la hanche, le coude, le dos, l’aine, la tête, les côtes, la nuque, le bas du dos ou l’épaule ?

L’enthésite est une maladie inflammatoire rhumatologique située à l’endroit où un ou plusieurs tendons se fixent à l’os. Cette affection est également appelée douleur d’insertion (ou enthésopathie). Les principales plaintes sont: douleur et raideur. Ces réactions inflammatoires s’observent surtout au niveau de l’épaule, du coude, du dos, de l’aine, de la nuque et du genou mais peuvent  aussi apparaître dans d’autres parties du corps. Dans la plupart des cas, cette maladie est passagère.

Un tendon est une extension d’un muscle.  Les tendons relient les muscles aux os. Regardez en guise d’exemple cet agrandissement du coude.

 

Quelle est la cause de l’enthésite ?

Les tendons sont en fait une extension des muscles. Il s’agit de cordes solides et élastiques qui relient les muscles aux os.  Grâce à cela, les articulations peuvent bouger. Ce point d’insertion est appelé enthèse. Une réaction inflammatoire peut apparaître à cet endroit si vous sollicitez trop une articulation. Par exemple, en soulevant de trop lourdes charges, en répétant de manière intensive des mouvements spécifiques ou durant le sport en cas d’effort prolongé. Le tennis-elbow est peut être l’exemple le plus connu de cette affection. Dans ce cas, la réaction inflammatoire survient par la contraction des muscles de l’avant-bras lors des mouvements vers l’arrière du poignet. L’enthésite peut aussi être un effet secondaire d’une autre affection rhumatologique.

Quels sont les symptômes de l’enthésite ?

Cette affection provoque une sensation de douleur et de raideur autour des articulations touchées. En plus, un gonflement et une sensation chaude peuvent  apparaître à l’endroit de l’inflammation. La douleur peut irradier. Il est parfois difficile de bouger l’articulation concernée. La gaine tendineuse est peut être aussi enflammée.  Un son crépitant peut dès lors être perçu lors des mouvements des tendons. Cela peut être douloureux.

Quelle est la différence entre la bursite, la tendinite et l’enthésite ?

Les symptômes de ces trois affections se ressemblent très fort. De plus, ce sont souvent les mêmes articulations qui sont touchées comme l’épaule, le coude et le genou. C’est pourquoi il est bon d’expliquer de façon précise la différence entre ces trois sortes de plaintes articulaires.

Dans la tendinite, ce n’est pas l’insertion du tendon mais le tendon lui-même qui est enflammé (lisez plus sur une inflammation d’un tendon dans l’épaule). Cette plainte peut aussi aller de paire avec une inflammation des gaines tendineuses. Cette affection sera alors appelée ténosynovite. En cas de bursite, c’est la bourse séreuse qui est enflammée.  C’est une sorte de tampon qui se retrouve là où les muscles et les articulations se croisent.

Comment le diagnostic d’enthésite est-il posé ?

Le médecin va d’abord vous interroger de manière approfondie pour savoir précisément comment et quand les plaintes sont apparues.

De cette façon, il peut déterminer si une surcharge sur les articulations joue un rôle. Il va également s’informer si vous avez une autre affection rhumatismale. Ensuite, il procède à un examen clinique complet.

Un examen de laboratoire ou une radiographie font également partie des possibilités.

Comment une enthésite est-elle traitée ?

Avec la prise en charge adéquate, les plaintes vont le plus souvent à nouveau disparaître après un certain temps. Le médecin va d’abord voir si un simple antidouleur comme le paracétamol rend les plaintes plus supportables. Si les plaintes se maintiennent, le médecin vous prescrira des anti inflammatoires.

Vous préférez ne pas utiliser d’AINS ? Essayez alors une combinaison de Moules à lèvres vertes, de Curcumine  et de feuilles de cassis. Il s’agit d’anti inflammatoires naturels qui travaillent dans la région des articulations. Ces formules articulaires contiennent des principes actifs naturels qui freinent l’inflammation à différents niveaux. Après plus ou moins 3 mois d’utilisation de ce remède liquide, il devrait y avoir une diminution claire des plaintes ressenties.

Commentaires