L’alimentation anti-arthrose

Comment traiter les douleurs arthrosiques en adoptant une bonne alimentation

Hippocrate, médecin grec et fondateur de la médecine occidentale, affirma déjà en 400 avant J.C. que la nourriture a une grande influence sur notre santé. Il en va de même pour la santé de nos articulations. Certains aliments semblent diminuer les douleurs arthrosiques, tandis que d’autres produits semblent au contraire exacerber l’inflammation dans les articulations. Quels sont les aliments à manger et à éviter lorsque que vous souffrez de douleurs articulaires ? Cet article vous en dira plus de l’alimentation anti-arthrose.

Une alimentation saine

Vous souffrez d’usure ou d’inflammation dans les articulations ? Voici la règle d’or qui s’applique tant à vous qu’aux autres : continuez de ou commencez à manger sainement. Ce n’est pas si difficile. Mangez deux cents grammes de légumes frais et deux fruits par jour. Deux fois par semaine, mangez du poisson gras. Adoptez une alimentation variée et équilibrée, mangez à des heures régulières et limitez les quantités. Les kilos en trop augmentent la charge portée par les articulations. Avoir un poids sain est tout aussi important que l’alimentation saine. Buvez assez d’eau (minérale), de thé et de jus frais au cours de la journée. Si vous suivez rigoureusement ces règles de base, vous êtes déjà sur la bonne voie.

alimentation-anti-arthrose

L’Oméga-3 est bénéfique

Si vous souffrez de douleurs articulaires, il est important de manger beaucoup d’aliments qui contiennent des acides gras Oméga-3, car ceux-ci ont des propriétés anti-inflammatoires. Les poissons gras tels le saumon, le maquereau, le hareng et le thon sont riches en acides gras Oméga-3. Les crustacés sont également une bonne source d’acides gras et bénéfiques à la santé, plus précisément le homard, le crabe, les crevettes, les scampis et surtout la Moule à lèvres vertes. Cette dernière ne contient pas seulement les acides gras Oméga-3 EPA et DHA, mais également quelques autres rares acides gras Oméga-3 à l’effet anti-inflammatoire puissant. De plus, les mollusces contiennent quelques composants de base des articulations, comme la Glucosamine, la Chondroïtine et l’acide hyaluronique. L’inconvénient des mollusces est qu’ils peuvent contenir des substances toxiques. Pour contrer ces effets néfastes il est conseillé de manger beaucoup de légumes frais quand vous en consommez.

Afin d’augmenter votre apport en acides gras Oméga-3 anti-inflammatoires, vous pouvez aussi manger plus d’épinards et de pourpier. La viande est également source d’acides gras bénéfiques aux articulations. Plus les animaux ont pu bouger librement, plus la viande contiendra d’acides gras Oméga-3. Optez donc principalement pour de la viande biologique ou la viande de volaille élevée en plein air.

D’autres aliments contre l’arthrose

Certains aliments sont connus pour leur effet anti-inflammatoire ou protecteur sur les articulations. Il est donc vivement conseillé de les mettre régulièrement au menu. Voici les fruits et légumes ayant un effet bénéfique : ail cru, oignons, potiron, betteraves rouges, brocoli, gousses, chou vert, avocat et baies de cassis (fruit ét pépins). Le gingembre frais est utilisé depuis des siècles comme plante médicinale contre les douleurs articulaires. Il contient des éléments actifs qui diminuent la douleur et améliorent la flexibilité. Si vous utilisez régulièrement du Curcuma dans la cuisine, n’hésitez pas à en ajoutez un peu plus, car la Curcumine, le colorant jaune dans cette épice, a des propriétés anti-inflammatoires puissantes.

Limitez les acides gras Oméga-6

L’huile de tournesol, la margarine, les noix, les graines, les produits de soja et les céréales sont riches en acides gras Oméga-6. Ces éléments sont entre autres les principaux constituants du cerveau et du système nerveux, et assurent le bon fonctionnement du cœur et des vaisseaux sanguins. Ces acides gras étant plus présents dans notre nourriture que l’Oméga-3, nous en assimilons souvent trop, ce qui n’est pas une bonne nouvelle pour les articulations. Le composant de base de l’Oméga-6 est l’acide linoléique, qui est entre autre transformé par le corps en acide arachidonique. Une quantité élevée d’acide arachidonique stimule les processus d’inflammation. L’acide arachidonique bloque en même temps l’assimilation et l’effet anti-inflammatoire des acides gras Oméga-3. Essayez donc de manger moins d’aliments contenant de l’Oméga-6 et utilisez davantage d’huile d’olive, d’huile de coco ou de beurre fin. Limitez en outre la consommation de viande rouge, car elle contient assez bien d’acide arachidonique.

La goutte, un cas particulier : un taux d’acide urique trop élevé

Dans certains cas, comme par exemple la goutte, un trouble articulaire, vous devez être d’autant plus attentif à ce que le taux d’acide urique dans le sang ne soit pas trop élevé, car cela augmenterait le risque de douleurs articulaires. Le cas échéant, il est conseillé de carrément supprimer certains aliments, par exemple les asperges, le chou-fleur, les épinards, les champignons, le cabillaud, le saumon, les crustacés, la viande hachée, les abats (comme le foie de poulet) et l’alcool. Pour des conseils alimentaires plus détaillés pour la goutte, veuillez lire l’article sur la goutte.

Partagez ce message

Partagez via e-mail Imprimer la page

Télécharger gratuitement le livret “Bouger sans douleur”

Télécharger maintenant gratuitement le livret “Bouger sans douleur” (valeur € 4,95).

Télécharger gratuitement

Avez-vous des questions? Nous sommes ravis de vous aider.
Contactez-nous

Commentaires