Le syndrome de TIETZE

Tout ce que vous devez savoir à propos du syndrome de Tietze : de quoi s’agit-il, quels symptômes, quel diagnostic, quelle prise en charge et quels exercices !

Le syndrome de Tietze est une affection rhumatismale relativement méconnue.  Il s’agit d’une inflammation chronique du cartilage au niveau de la cage thoracique. Le syndrome de Tietze n’est pas une affection sévère mais s’accompagne néanmoins d‘une douleur ennuyante.  Parfois les plaintes peuvent ressembler aux sensations d’un infarctus du myocarde.  Le syndrome de Tietze peut se développer lentement mais peut aussi apparaître de façon soudaine. Il survient aussi bien chez les femmes que chez les hommes.

Le syndrome de Tietze

Qu’est ce que le syndrome de Tietze ?

La cage thoracique est constituée de côtes qui sont reliées au sternum par des structures cartilagineuses.  Ce cartilage flexible veille à ce que la cage thoracique puisse bouger avec souplesse au cours de la respiration. Donc, se gonfler lors de l’inspiration et se dégonfler lors de l’expiration.   Dans la maladie de Tietze, ce cartilage est inflammé ce qui entraine un gonflement  sous le sternum provocant des douleurs ennuyantes.  La douleur augmente durant la toux, les éternuements, les mouvements et les soufflements.  La plupart du temps les douleurs surviennent d’un côté de la cage thoracique.  Une zone rouge et douloureuse peut aussi apparaître sur la poitrine.

La maladie de Tietze est parfois confondue avec la costochondrite.  Dans cette affection, le cartilage de la cage thoracique est également inflammé mais il n’y a pas de gonflements  La costochondrite survient davantage chez les femmes que chez les hommes.

Quelles sont les causes du syndrome de Tietze ?

La cause de la maladie de Tietze n’a pas encore été découverte.  Il existe bien de solides indications quant à la présence de facteurs qui jouent un rôle dans l’apparition de l’inflammation et du gonflement chronique du cartilage de la cage thoracique.  Cela pourrait provenir d’une surcharge de la cage thoracique suite au  soulèvement et au  port d’objets lourds, à une toux prolongée ou un  travail nécessitant d’être penché en avant.  La maladie de Tietze peut aussi apparaître après un accident entraînant  une  grande  force interne sur la cage thoracique, à la suite d’infections des voies aériennes, durant la grossesse ou dans l’arthrite rhumatoïde.

Quels sont les symptômes de la maladie de Tietze ?

La principale plainte dans le syndrome de Tietze est la douleur au niveau du sternum.  Celle-ci peut augmenter en intensité en cas d’inspiration profonde, de soufflements, d’éternuements ou de toux.  Parfois la douleur peut irradier vers le dos, la nuque, l’épaule et le bras.  De plus, une sensation d’étouffement et d’oppression peut apparaître au niveau de la poitrine. On peut avoir l’impression d’être face à des plaintes cardiaques qui peuvent induire une sensation tellement terrifiante que de l’hyperventilation peut survenir. A cause  de l’inflammation, la peau peut rougir.  Chez certains patients, la fonction de l’œsophage, de l‘estomac, des intestins et des poumons peut être perturbée.

Comment diagnostiquer la maladie de Tietze ?

La maladie de Tietze ne peut être démontrée à l’aide de radiographies ou d’une analyse sanguine.  Le gonflement du cartilage de la cage thoracique n’est pas visible sur une radiographie.  De plus, la maladie ne laisse aucune trace dans le sang.  Votre médecin devra donc se baser sur votre récit et sur vos  plaintes corporelles précises.  La plupart du temps vous serez dirigé vers un hôpital pour y réaliser plusieurs examens.  Ceux-ci ont pour objectif d’exclure d’autres affections comme l’angine de poitrine, l’ulcère gastrique, la pancréatite, l’embolie pulmonaire ou une cardiopathie.

Comment traiter la maladie de Tietze ?

Il n’existe pas encore de traitement pour la maladie de Tietze. Le médecin va donc surtout se concentrer sur la réduction de la douleur.  Dans la plupart des cas, il va prescrire un analgésique anti-inflammatoire (AINS).  En cas d’effets indésirables, on peut essayer en guise d’alternative la forme liquide de moule à lèvre verte à la curcumine et les feuilles de cassissier.

Ces anti-inflammatoires naturels sont actifs dans la zone autour des articulations.  Le médecin peut aussi faire une injection de corticostéroïde sur la zone douloureuse ou décider d’un blocage des nerfs situés entre les cotes.  Les patients peuvent également être adressés à des thérapeutes du maintien ou des thérapeutes en gymnastique médicale faisant appel à des méthodes comme la kinésithérapie, la méthode Cesar ou Mensendieck.  Les plaintes se réduisent généralement au fil du temps.  Chez certains patients, la maladie de Tietze peut prendre une forme chronique.

Les exercices à faire en cas de syndrome de Tietze

En cas de syndrome de Tietze, il est important de rester beaucoup en mouvement. Cela permet de limiter l’évolution de cette affection.  En complément d’une activité physique suffisante, vous pouvez effectuer quotidiennement ces exercices.

Exercice 1 : respiration

Installez-vous sur une chaise. Fermez les yeux et concentrez-vous sur la manière dont votre respiration passe par votre nez, votre pharynx en direction de votre poitrine et de votre ventre.  Gardez le ventre détendu. Sentez comme votre ventre se gonfle lorsque vous inspirez et comme il se dégonfle lorsque vous expirez.  Faites cet exercice durant 5 minutes.  Terminez par une profonde inspiration et expirez  l’air lentement.

Exercice 2 : correction du maintien

Tenez-vous droit sur une chaise, les pieds bien à plat sur le sol.  Redressez le dos et tirez tête vers le plafond.  Rentrez ensuite un peu le menton. Creusez le bas du dos de sorte que vos épaules aillent  un peu vers l’arrière et le bas et votre poitrine vers l’avant.  Essayez de corriger votre maintien de cette manière toutes les 30 minutes.

Exercice 3 : étirement de la colonne dorsale

Mettez-vous sur les mains et les genoux.  D’abord arrondissez le dos et amenez la tête va vers la nuque. Puis, en gardant le dos arrondi, bougez le  menton vers la poitrine.

 

Commentaires