Articulation sacro-iliaque

La plupart des plaintes du bas du dos sont causées par des problèmes de l’articulation sacro-iliaque.

On estime que 80% de la population a souffert au moins une fois au cours de sa vie de douleurs au niveau du bas du dos.
Dans beaucoup de cas, c’est l’articulation sacro-iliaque – en bref articulation SI – qui est la grande coupable. On l’appelle souvent « syndrome SI ». Parfois la douleur peut irradier vers la fesse, l’aine ou la jambe.
Il est grand temps de se pencher minutieusement sur cette articulation problématique du bas du dos.
De quel type d’articulation s’agit-il précisément, quel est son rôle et comment peut-elle être impliquée dans autant de problèmes ?

 

Qu’est-ce que l’articulation sacro-iliaque?

Votre corps est équipé de deux articulations sacro-iliaques. Celles-ci font le lien entre la colonne vertébrale et les os des jambes. Cette région est aussi appelée «  bassin ». Ces articulations peuvent être vues de l’extérieur. Elles consistent en deux petites fossettes des deux côtés du bas du dos, plus ou moins à l’endroit où vous portez une ceinture. Les articulations sacro-iliaques ont la tâche de répartir le poids du haut du corps sur les hanches et les jambes. Ces articulations sont donc en permanence lourdement mises à contribution. Ces articulations sont très rigides et apportent donc de la solidité à la colonne vertébrale et au bassin. Pendant longtemps, on s’est posé la question de savoir si ces articulations inflexibles pouvaient effectivement être considérées comme de vraies articulations. Il semble pourtant que quelques mouvements s’opèrent entre les os – le sacrum et le bassin – auxquels les articulations SI sont reliées.
Ils peuvent glisser de quelques millimètres et tourner de 2-3 degrés.

 

Comment naissent les plaintes de l’articulation sacro-iliaque?

L’articulation sacro-iliaque

Une des principales causes de douleurs dans le bas du dos est la fameuse glissade avec chute sur les fesses. De même, après un sérieux faux-pas, les ligaments autour de l’articulation peuvent être endommagés. La grossesse peut également jouer un rôle dans le développement des plaintes sacro-iliaques. C’est valable aussi lorsqu’une jambe est plus courte que l’autre.
Une autre cause peut être «  un blocage » de l’articulation sacro-iliaque. Elle est bloquée et ne peut donc effectuer ses mouvements minimaux. De même, les douleurs dans le bas du dos peuvent être provoquées par une mobilité accrue de ces articulations. En cas d’arthrite, l’inflammation peut également se manifester dans les articulations sacro-iliaques. De plus, un processus d’usure peut survenir suite à l’arthrose. Chez les personnes souffrant de la maladie de Bechterew de l’inflammation peut apparaître dans les articulations SI. Dans 35% des cas, une cause précise ne peut être retrouvée. La douleur dans l’articulation SI peut donc survenir spontanément.

Quels sont les symptômes en cas de plaintes au niveau de l’articulation S-I

Les plaintes les plus communes sont : douleurs au niveau du bas du dos et des fesses. Cela peut survenir d’un ou des deux côtés.
La douleur peut parfois irradier totalement vers le bas, jusqu’au pied. Cela peut parfois être confondu avec une hernie car les symptômes peuvent être parfaitement similaires. Parfois des sensations douloureuses peuvent être ressenties au niveau de l’aine. Des spasmes musculaires au niveau des muscles fessiers surviennent aussi chez les personnes qui ont des plaintes SI. Les plaintes peuvent être présentes à la marche, en position assise ou lors des mouvements.
La position assise est souvent la plus problématique.
Souvent les personnes qui ont des douleurs sacro-iliaques gardent la cuisse relevée en appui lorsqu’ils sont assis sur une chaise. C’est bien entendu une position assise très inconfortable.

Comment le diagnostic est-il posé en cas de plaintes au niveau de l’articulation SI?

Le médecin peut poser le diagnostic lorsque les cinq symptômes ci-dessous sont présents :

    1. 1. La douleur doit être présente autour de l’articulation sacro-iliaque.
    1. 2. L’articulation SI est sensible à la palpation.
    1. 3. La douleur augmente lorsque la personne passe de la position assise à la position debout de manière répétée.
    1. 4. Par la suite, la douleur doit apparaître dans de nombreuses positions différentes.
    1. 5. La douleur doit irradier vers les jambes depuis la région fessière.

 

Comment les plaintes de l’articulation sacro-iliaque sont-elles prises en charge?

Le kinésithérapeute vous aide avec des exercices

En première intention le médecin vous orientera vers un kinésithérapeute. Dans la plupart des cas, le kinésithérapeute vous conseillera de garder votre dos au repos durant quelques semaines.
Cela aide à réduire l’inflammation et les contractures musculaires. Par la suite, il peut vous donner des exercices à faire pour renforcer et assouplir les muscles du tronc, des fesses et des cuisses. Cela accélère la guérison.
Il fera également avec vous des exercices de mobilisation pour lever le blocage de l’articulation SI. Lorsque les plaintes sont causées par une trop grande mobilité de l’une ou des deux articulations sacro-iliaques, le port d’un corset spécial sacro-iliaque peut aider à stabiliser les articulations. Cette ceinture se fixe sur les hanches et aide à alléger la douleur.
De plus, le médecin peut prescrire du paracétamol contre la douleur ou des anti-inflammatoires contre la douleur et l’inflammation. Au cours des dernières années, des résultats positifs ont été obtenus avec un produit liquide à base de Moule à lèvres vertes et de Bio-Curcumine. La moule à lèvres vertes est mieux absorbée par le corps sous forme liquide, mieux que les poudres ou les extraits, et donne de bons résultats chez 70 % des patients arthrosiques, dans les 80 jours. Ces anti-inflammatoires sont par conséquent une alternative bienvenue aux médicaments traditionnels. Aucun effet secondaire n’a été signalé pour ce produit, qui est disponible sans prescription dans les pharmacies, herboristeries et magasins de produits naturels. Ce produit a déjà prouvé son efficacité pour combattre l’arthrose du dos et l’arthrose du cou.

Intervention opérationnelle : blocage de l’articulation sacro-iliaque

En cas de plaintes intenses et persistantes, une intervention opérationnelle peut être décidée.
En cas de blocage sacro-iliaque, les nerfs arrivant aux articulations sont interrompus. A l’aide d’un traitement médicamenteux, les nerfs qui longent l’articulation SI sont anesthésiés pour une courte durée. Ensuite, un anti-inflammatoire est injecté. Cela réduit l’irritation et la douleur de l’articulation SI. Si ce traitement ne donne pas ou pas suffisamment de résultats, on peut passer au traitement par RF (radio fréquence).
Le médecin place une aiguille dans l’articulation sacro-iliaque. Celle-ci est reliée à un appareil qui produit un courant de radio fréquences. Cela provoque un échauffement de l’aiguille durant une courte période. Cela modifie le contrôle de la douleur et réduit les plaintes pour une période plus longue.

(réclame)

Partagez ce message

Partagez via e-mail Imprimer la page

Télécharger gratuitement le livret “Bouger sans douleur”

Télécharger maintenant gratuitement le livret “Bouger sans douleur” (valeur € 4,95).

Télécharger gratuitement

Avez-vous des questions? Nous sommes ravis de vous aider.
Contactez-nous

Commentaires