Hernie cervicale

La «  posture en cou de tortue » est la principale cause d’hernie cervicale

Causes, symptômes, diagnostic, traitement et exercices

L’hernie cervicale

Le terme « hernie » rassemble pas moins de 20 pathologies différentes. Dans tous les cas, il s’agit de la saillie d’un tissu ou d’un organe en dehors de sa propre cavité. Voilà pourquoi l’hernie ombélicale, l’hernie diaphragmatique et l’hernie inguinale sont considérées comme des hernies. L’hernie cervicale ou syndrome radiculaire cervical représente une des principales causes d’hernie.
Cet article va nous permettre d’approfondir cette pathologie.

Qu’est-ce qu’une hernie cervicale ?

La colonne cervicale est constituée de sept vertèbres entre lesquelles se place un disque intervertébral. Tout comme dans l’hernie discale du dos, l’hernie cervicale est causée par la saillie d’un de ces disques intervertébraux élastiques. Dans la plupart des cas, cela se produit entre la sixième et la septième vertèbre. Lorsque cette bosse appuie sur un nerf, des douleurs apparaissent dans le bras, la nuque et l’épaule.

Quelles sont les causes d’une hernie cervicale?

Dans la plupart des cas, une hernie cervicale apparaît suite à un mauvais maintien. Particulièrement « la posture en cou de tortue » est une des grandes coupables : la tête et les épaules sont penchées vers l’avant. Un mauvais maintien fréquent et de longue durée fait en sorte que les vertèbres cervicales se positionnent de travers. Ensuite, une saillie peut apparaître. Une hernie cervicale peut aussi apparaître lorsque la nuque est trop peu sollicitée. Lorsque les muscles sont affaiblis, la colonne cervicale ne reçoit pas suffisamment de soutien pour rester dans une bonne position. En outre, le vieillissement joue un rôle. Etant donné que les disques intervertébraux s’assèchent, cela augmente les risques de désalignement et de saillie. Une hernie cervicale aiguë peut survenir au cours d’un accident de la circulation ou un incident sportif. Par ailleurs, fumer peut accélérer le processus d’usure des disques intervertébraux.

Quels sont les symptômes d’une hernie cervicale?

Quels sont les symptômes d’une hernie cervicale

Les symptômes d’une hernie cervicale diffèrent de ceux de l’hernie discale du dos. Les racines nerveuses du dos se ramifient vers les jambes et c’est là qu’apparaissent les plaintes. Les racines nerveuses de la nuque se dirigent vers les épaules, les bras et les mains. C’est donc là que sont ressenties les douleurs. Il s’agit de douleur irradiante vers les deux bras et de maux dans la zone du cou et des épaules. Il est également possible de voir apparaître une perte de force, un engourdissement et une sensation de picotement dans les bras. En cas d’hernie cervicale sévère, des signes de paralysie peuvent apparaître.

Comment le diagnostic d’hernie cervicale est-il posé?

Comment le diagnostic d’hernie cervicale est-il posé?

En cas de douleur persistante dans les bras (et éventuellement aussi dans la nuque), consultez votre médecin de famille. Si il suspecte une hernie cervicale, il vous adressera à un neurologue. Celui-ci pourra, à l’aide d’un examen clinique approfondi, confirmer si les douleurs dans les bras – et autres signes éventuels d’atteinte – résultent bien d’un bombement du disque intervertébral au niveau de la nuque. Ensuite, une IRM sera réalisée. Dans presque tous les cas, sur base de tout cela, un diagnostic pourra être posé.

Comment l’hernie cervicale est-elle traitée?

En cas d’hernie cervicale, il n’est pas toujours nécessaire de procéder à une opération. Dans 85% des cas, les symptômes disparaissent spontanément, éventuellement avec l’aide de kinésithérapie, d’un repos adapté et d’anti douleurs. Une intervention ne sera envisagée qu’après huit semaines. Cette opération est réalisée par un neurochirurgien. En cas d’apparition de signes d’atteintes rapides et sévères, l’indication opératoire est absolue. Cela survient rarement. Lorsque le patient ne supporte plus la douleur persistante et que cela l’empêche de bien fonctionner, une indication opératoire relative est posée.

Comment une hernie cervicale est-elle opérée?

Une hernie cervicale peut être opérée soit par la face postérieure depuis la nuque, soit par la face antérieure depuis le cou. Les deux interventions nécessitent une anesthésie générale.
Au cours de l’opération via la nuque, les arcs vertébraux sont retirés entièrement ou en partie et le tissu conjonctif épaissi ainsi que l’excroissance osseuse sont éliminés. Cela libère les racines nerveuses et fait disparaître les plaintes. Au cours de l’intervention via le cou, le disque intervertébral atteint est entièrement éliminé, évidemment aussi avec la bosse qui occasionne le coincement des nerfs. La plupart du temps l’opération peut s’arrêter là. Parfois il est nécessaire de fixer la colonne cervicale (arthrodèse) en plaçant une « petite cage » en métal ou en plastique entre les vertèbres voisines. Il est également possible de placer un disque artificiel à l’endroit du disque intervertébral oté.

Port d’une minerve : le plus efficace en cas d’hernie cervicale

Le port d’une minerve est le traitement le plus efficace en cas de survenue récente d’une hernie cervicale. Cela ressort d’une étude menée par « l’Academisch Medisch Centrum (ACM) Amsterdam ». Les chercheurs ont analysé l’effet de trois méthodes de traitement non chirurgicales chez des sujets présentant une hernie cervicale récente. Deux cents patients ont été divisés en trois groupes. Le premier groupe reçut une minerve semi rigide et devait prendre du repos autant que possible durant 3 à 6 mois. Le deuxième groupe reçut sous l’accompagnement d’un kinésithérapeute un programme d’exercices à réaliser à la maison quotidiennement. Le troisième groupe reçut la consigne de maintenir le plus possible les activités journalières. Avec les deux premières méthodes, les symptômes s’en allaient plus rapidement qu’avec la troisième méthode. De loin, le meilleur résultat était obtenu dans le groupe avec le port d’une minerve. Après 6 mois, il n’y avait pas de différences entre les 200 patients. Les participants n’avaient plus ou peu de douleurs.

Exercices qui peuvent apporter un soulagement en cas d’hernie cervicale

Exercices qui peuvent apporter un soulagement en cas d’hernie cervicale

En cas d’hernie cervicale il est d’important de rester suffisamment en mouvement.
Sinon, la nuque se raidit et les muscles s’affaiblissent. Dès lors, les symptômes augmentent y compris la douleur. Avec le kinésithérapeute, vous réalisez des exercices pour améliorer la mobilité de la nuque et la force musculaire.
Ci-dessous vous trouverez quelques exercices simples que vous pouvez faire vous-même à la maison. Ne dépassez pas le seuil douloureux.

Exercice 1 :

Vous êtes assis droit sur une chaise. Tourner la tête très prudemment vers l’épaule droite. Maintenez cette position durant 5 secondes. Répétez l’exercice avec l’autre épaule.

Exercice 2 :
Vous êtes assis droit sur une chaise. Inclinez votre tête ers le bas en direction de votre poitrine. Maintenez cette position durant 5 secondes. Relever votre tête lentement vers le haut.

Exercice 3 :

Vous êtes assis droit sur une chaise. Expirez et bougez la tête vers le plafond. Maintenez cette position durant 5 secondes. Ramenez lentement la tête vers le bas.

Exercice 4 :

Vous êtes assis droit sur une chaise. Respirez profondément. Expirez et tournez la tête d’abord à gauche puis à droite.

(réclame)

Partagez ce message

Partagez via e-mail Imprimer la page

Télécharger gratuitement le livret “Bouger sans douleur”

Télécharger maintenant gratuitement le livret “Bouger sans douleur” (valeur € 4,95).

Télécharger gratuitement

Avez-vous des questions? Nous sommes ravis de vous aider.
Contactez-nous

Commentaires