L’arthrose du genou

✓ Ce contenu a été vérifié et validé par l’orthopédiste J.I. de Jong.

L’articulation du genou est sensible à l’arthrose

Le genou est l’articulation la plus grande et la plus complexe du corps humain. Bien que ce soit une articulation à charnière, dite trochléenne, un certain degré de rotation est possible. C’est donc une articulation extrêmement complexe, qui subit beaucoup de forces pendant nos mouvements. Il n’est pas si étonnant que l’usure du genou soit une des formes d’arthrose les plus fréquentes. Cette affection, appelée « gonarthrose » par les spécialistes, touche principalement les personnes âgées de plus de 50 ans.

 

L’anatomie de l’articulation du genou

Le genou est la charnière entre le tibia et le fémur. Les extrémités de ces os sont recouvertes d’une couche de cartilage, un tissu élastique qui permet aux os de continuer à glisser en douceur les uns sur les autres. Il absorbe également les chocs quand vous courez, sautez ou faites d’autres mouvements intensifs. À l’intérieur et à l’extérieur du genou se trouve ce que l’on appelle le ménisque, un petit morceau de cartilage qui a la tâche de répartir la pression exercée par le fémur sur le tibia sur une plus grande surface. L’amortisseur du genou pour ainsi dire. Le ligament croisé antérieur, qui se situe au milieu de l’articulation du genou, empêche le tibia de partir en avant quand vous courez ou faites de mouvements rotatifs. On peut comparer cela aux petites cales qui entourent la roue avant d’un gros avion lorsqu’il est garé et qui maintiennent l’avion en place. Sur la partie antérieure du genou se situe la rotule, un os triangulaire épais qui stabilise la fonction charnière de l’articulation, freine les mouvements et protège le genou.

 

Nouvelles récentes sur l’arthrose du genou

Une simple injection pourrait mettre fin à l’arthrose du genou

 

Quelles sont les causes de l’arthrose du genou ?

Tout comme les autres formes d’arthrose, cette maladie se caractérise par la dégénérescence du cartilage et l’usure de ce tissu. C’est un phénomène naturel pouvant se manifester progressivement à partir de l’âge de 40 ans environ. L’arthrose du genou peut également survenir plus tôt à la suite d’une lésion des ligaments du genou ou d’une déchirure du ménisque, entre autres. Les fractures osseuses dans et autour du genou peuvent également provoquer de l’arthrose du genou des années plus tard. Les fragments de cartilage qui se détachent peuvent causer des réactions inflammatoires, qui mènent à leur tour à la destruction progressive du cartilage. Des années peuvent passer avant que vous ne sentiez les douleurs chroniques liées à l’arthrose survenue à la suite d’une telle lésion. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie qui peut également affecter le cartilage du genou. Bien que les causes, les symptômes et l’évolution de cette maladie soient bien différents, la polyarthrite rhumatoïde est également accompagnée de réactions inflammatoires et peut endommager le cartilage, pouvant conduire à l’arthrose “secondaire”.

 

Les symptômes de l’arthrose du genou

La couche de cartilage entre les os étant usée, il peut y avoir un contact direct des os dans l’articulation, ce qui est très douloureux. Cela survient souvent dans le genou et le creux du genou. La douleur rayonne vers les jambes et s’intensifie après avoir marché, pris un escalier ou s’être agenouillé. Cela se remarque particulièrement après une période de repos, par exemple en se levant d’un lit ou d’une chaise. Le genou a alors besoin de temps pour ‘se mettre en marche’. L’accumulation de liquide peut provoquer un gonflement, ce qui rend plus difficile la flexion et l’extension complètes des genoux dans le cas de l’arthrose. En cas de gonarthrose avancée, l’articulation changera également de forme. Une croissance osseuse supplémentaire se produira dans le but d’élargir la surface du joint, afin que la pression soit mieux répartie. En outre, des “plaintes de blocage” peuvent survenir. L’articulation du genou peut alors se bloquer brusquement. De nombreuses personnes ont l’impression que le genou est bloqué la nuit.

La raideur, le gonflement et la douleur persistante après un effort (c’est-à-dire pas uniquement pendant l’effort) sont principalement causés par la réaction inflammatoire de la capsule de l’articulation. Si vous remarquez ces symptômes, vous souffrez d’une inflammation du genou. Parfois, le patient n’a pratiquement aucun symptôme de son arthrose et cela est dû au fait qu’il y a peu ou pas de réaction inflammatoire telle que décrite. Bien sûr, l’articulation touchée fonctionne moins bien et peut changer de forme, mais en moyenne, le patient peut vivre avec. En général, les produits de dégradation du cartilage provoquent une réaction inflammatoire locale et donc des douleurs. Cela peut également provoquer des douleurs nocturnes dans le genou.

 

Comment l’arthrose du genou est-elle diagnostiquée ?

Le point de départ est une visite à votre médecin généraliste. En cas de d’arthrose du genou avancée, il vous renverra à un chirurgien orthopédique. Le spécialiste s’informera d’abord sur votre historique : quels médicaments vous prenez et si vous avez eu une lésion au genou. Vous devrez également préciser quand les douleurs ont commencé, si vous en ressentez dans les deux genoux, si la douleur s’intensifie quand vous fléchissez le genou et si vous avez mal pendant la nuit. Ensuite, il fera un examen physique. Le spécialiste observera comment vous marchez, bougez le genou et s’il y a des enflures dans l’articulation. Une radiographie pourra définitivement confirmer le diagnostic de gonarthrose : le pincement de l’interligne sera clairement visible, ce qui démontre que les extrémités du tibia et du fémur se sont rapprochées suite à la dégénérescence du cartilage. Toute croissance osseuse sur les bords des articulations sera également visible sur la photo. Si nécessaire, un test sanguin peut être effectué pour exclure la polyarthrite rhumatoïde, mais uniquement sur indication.

Ce genou est encore relativement en bon état : il y a clairement une interligne sur toute la longueur. Toutefois, vous voyez que l’interligne est légèrement plus étroite d’un côté.

 

Comment traite-t-on l’arthrose du genou ?

Le processus d’usure du cartilage est irréversible. La seule méthode de traitement est d’essayer de maintenir le cartilage restant en bon état, en faisant de l’exercice physique pendant au moins une demi-heure par jour, par exemple de la marche ou du vélo. Le repos n’est pas bon pour le cartilage. Le mouvement et la compression du cartilage stimulent l’évacuation des déchets. Dès que la pression est relâchée, le tissu aspire et se remplit de nutriments. Cet effet ‘éponge’ contribue à ralentir la dégénérescence du cartilage restant. De plus, l’exercice physique freine les processus d’inflammation dans le cartilage. Voilà pourquoi chaque spécialiste vous dira que vous ne devez pas cesser de bouger quand vous souffrez d’arthrose du genou.
Un autre bon conseil est de lutter contre l’obésité. Bien plus que pour l’arthrose dans une articulation qui n’est pas continuellement mise sous pression, comme la main, il est crucial pour le genou que la masse corporelle soutenue ne soit pas trop importante. Lorsque vous marchez, tout votre poids repose régulièrement sur une jambe, ce qui signifie que tout le poids de votre corps repose sur une seule articulation du genou. Si cette articulation ne se porte plus très bien en raison de l’arthrose, chaque kilo en moins en est un de gagné pour l’articulation.

Physiothérapie et arthrose du genou

Le spécialiste peut également vous prescrire de la kinésithérapie qui utilisera un programme d’exercices pour minimiser les effets de l’arthrose du genou sur votre vie quotidienne. La physiothérapie en cas d’arthrose du genou vise à vous apprendre des exercices pour maintenir l’articulation en bon état ou a effectuer certaines actions différemment afin que l’action provoque moins de fatigue pour vous et votre articulation arthritique.

Médicaments et injections pour l’arthrose du genou

Si les douleurs sont intenses, le spécialiste tentera de combattre l’inflammation avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) et du paracétamol. Si ces derniers n’aident pas suffisamment (ou plus), une injection de corticostéroïdes peut parfois être administrée en cas d’arthrose du genou. Nombreux sont cependant les patients qui souhaitent arrêter ces médicaments en raison des effets secondaires désagréables. Les AINS peuvent causer des troubles gastro-intestinaux et le risque d’hémorragies intestinales (surtout en combinaison avec des anticoagulants).  Et une injection mensuelle dans le genou n’est pas non plus souhaitable, ne serait-ce qu’en raison du risque d’infection. Lorsqu’on utilise un anticoagulant, il y a un risque de saignement dans le genou à cause des injections. Les corticostéroïdes ont un impact sur la régulation hormonale, entraînant par exemple la rétention d’eau. Les médicaments encore plus lourds ont souvent un effet d’abrutissement et de dépendance. Pour quelqu’un qui est pleinement actif, tout ceci n’est pas souhaitable, quelle que soit la douleur.
Le paracétamol est beaucoup plus doux, c’est pourquoi il est finalement le premier antidouleur préféré. Cependant, cela ne permet pas de soulager suffisamment la douleur pour tout le monde. Pour contrer les réactions inflammatoires et combattre la douleur, sans pour autant subir des effets secondaires, vous pourriez envisager de prendre un supplément liquide à base de Moule à lèvres vertes et de Curcumine. Après un certain temps (environ 5 semaines), ces anti-inflammatoires naturels auront un effet similaire aux AINS, avec des effets secondaires très rares. Si vous souhaiteriez essayer cette alternative naturelle, informez-vous auprès de votre pharmacien, magasin de produits naturels ou homéopathe.

Vieillir devrait être le plus beau cadeau que vous offre la vie. Synofit, c’est le complément alimentaire naturel pour lutter contre vos douleurs articulaires et profiter de chaque instant. Vendu en France depuis 2018, il a déjà convaincu des milliers de français avec plus de 90% de satisfaction. Découvrez les produits Synofit (sponsorisé)

Si vos symptômes sont graves et limitent sévèrement votre capacité à fonctionner, une intervention chirurgicale pour l’arthrose du genou peut être envisagée. Il existe de nouveaux développements dans le domaine de la thérapie cellulaire. Une étude est en cours à Nimègue (Pays-Bas), portant sur 150 personnes suivant un traitement par cellules souches pour la gonarthrose. Il s’agit ici d’une expérience et les résultats ne sont pas encore connus.

 

En savoir plus sur le remplacement du genou

Arthrose du genou : quand faut-il envisager une prothèse ?
Chirurgie : Plus de 90% des personnes sont satisfaites de leur nouveau genou

 

Quels sont les nouveaux développements dans le traitement de l’arthrose du genou ?

Thérapie par cellules souches

La thérapie par cellules souches connaît de nouveaux développements. À Nimègue et dans d’autres villes européennes, une étude est en cours sur 150 personnes qui subissent un traitement par cellules souches pour une arthrose du genou. Ceci est encore expérimental et les résultats ne sont pas encore connus. Ceux-ci sont attendus en 2020 au plus tard. On sait cependant que la thérapie par cellules souches donne des résultats prometteurs chez les chiens souffrant d’arthrose du genou.

Moule à Lèvres Vertes

L’utilisation de la la moule à lèvre liquide, notamment en association avec d’autres anti-inflammatoires comme la curcumine ou la feuille de cassissier, réduit la douleur, la limitation fonctionnelle et la raideur dans l’arthrose du genou. C’est ce qu’a montré une étude menée par deux cliniques universitaires de Bruxelles. Après un traitement de quatre semaines avec ces ingrédients, une bonne amélioration de la douleur et de la mobilité a été enregistrée. La rigidité a également diminué, mais de manière moins significative.

Artères obstruées

En Amérique, on étudie un traitement non chirurgical qui peut améliorer considérablement la douleur de l’arthrose du genou. Elle consiste à bloquer les petites artères et les capillaires à l’intérieur du genou. Cela réduit l’inflammation – et donc la douleur. Il s’agit d’un traitement accessible qui s’effectue par un petit trou dans la peau. Un premier essai clinique de petite envergure portant sur 13 patients souffrant d’arthrose du genou a été concluant. La douleur a été réduite de manière significative chez la plupart des participants. Un essai clinique plus étendu a été lancé début 2018. Cela devra montrer si ce traitement fonctionne suffisamment.

6000 pas par jour

Une étude de l’université de Boston a montré qu’une heure de marche par jour pouvait réduire les symptômes de l’arthrose du genou. Les patients doivent faire au moins 6 000 pas par jour pour préserver la souplesse des articulations du genou. Les chercheurs recommandent de porter un podomètre sur soi tout au long de la journée. Les pas effectués à la maison et pendant les achats doivent également être comptabilisés. Un podomètre est désormais standard sur tous les smartphones. Le cyclisme est également bon pour un genou usé. Cet exercice permet de maintenir la force des muscles autour de l’articulation concernée. Mais restez dans vos limites.

L’exercice seul ne protège pas contre l’arthrose du genou

La perte de poids par l’exercice physique seul a peu d’effet pour réduire l’usure du cartilage du genou. C’est la conclusion d’une étude menée par l’Université de Californie. Sur une période de 96 mois, les scientifiques ont examiné les effets de diverses méthodes de perte de poids sur le ralentissement de la détérioration du cartilage. Une réduction de l’usure de ce tissu important n’a été observée que chez les participants ayant perdu du poids grâce à un régime alimentaire et à l’exercice physique. Ce n’était pas le cas pour les personnes qui faisaient seulement plus d’exercice. Il s’agit en fait d’un changement fondamental du mode de vie, ce qui n’est pas une tâche facile.

Un implant ralentit l’arthrose du genou

En Nouvelle-Zélande, on développe actuellement un nouvel implant capable de ralentir la progression de l’arthrose du genou. Il s’agit d’un dispositif de “partage de la charge” conçu par l’université d’Auckland en collaboration avec des ingénieurs de l’Engineering Research Institute de l’AUT. Il est fabriqué dans un matériau spécial qui adhère facilement à l’intérieur de l’articulation du genou. Cela peut permettre aux lésions du cartilage de se réparer. D’autres tests cliniques de cet implant auront bientôt lieu sur des moutons, dont il y a plus de 50 millions en Nouvelle-Zélande !

Un régime riche en fibres réduit la douleur dans l’arthrose du genou

Sur la base de deux études de population à long terme, des chercheurs américains sont arrivés à la conclusion que les patients souffrant d’arthrose du genou devraient consommer davantage d’aliments riches en fibres. Cela peut réduire le risque de douleurs sévères associées à l’arthrose de cette articulation. Les fibres alimentaires ont un effet inhibiteur sur les inflammations. Bien qu’aucune conclusion définitive ne puisse être tirée de cette étude, les chercheurs soulignent les nombreux autres avantages d’une alimentation riche en fibres pour la santé. Parmi celles-ci : une diminution de la pression artérielle, une diminution de l’obésité – donc aussi moins de pression sur l’articulation du genou – et un meilleur taux de glycémie.

 

Exercices à faire

Voici une série d’exercices conçus spécialement pour améliorer la flexibilité du genou. Faites chaque exercice trois fois et prenez une pause de 30 secondes après chaque série de trois. Bonne chance !

Exercice de mobilisation articulaire 1

Asseyez-vous par terre avec les jambes tendues. Glissez un pied vers vous, sans qu’il se détache du sol. Tenez cette position pendant 3 secondes. Tendez à nouveau la jambe et répétez l’exercice avec l’autre jambe.

Exercice de renforcement musculaire 2

Asseyez-vous par terre, en vous appuyant légèrement en arrière sur les mains. Pliez une jambe. Poussez le creux du genou de la jambe tendue contre le sol et rapprochez légèrement la jambe pliée de vous. Tenez trois secondes et répétez avec l’autre jambe.

Exercice de renforcement musculaire 3

Mettez-vous debout. Faites un grand pas en avant et fléchissez le genou avant. Appuyez-vous sur la jambe avant et veillez à ce que le genou se trouve bien au-dessus du pied. Répétez l’exercice avec l’autre jambe. N’exagérez pas avec cette exercice !

Exercice de mobilisation articulaire 4

Asseyez-vous sur le bord d’une table solide en laissant pendre les jambes. Tendez au maximum une jambe. Tenez cette position pendant quelques instants. Répétez avec l’autre jambe.

Exercice de détente 5

Ceci est un bon exercice pour terminer votre série d’exercices. Asseyez-vous sur le bord d’une table solide en laissant pendre les jambes. Pendant une minute, lancez lentement vos jambes en avant en arrière.

 

Conseils pour l’arthrose du genou

Exercice léger

L’exercice léger peut protéger contre l’arthrose du genou. C’est ce qu’affirment des chercheurs de l’université de Californie. La marche et le bowling sont bons pour les genoux. L’escalade, la course à pied et le ski peuvent augmenter le risque de cette affection. Dans une étude, 99 femmes et 66 hommes ont participé. Ils devaient pratiquer certains types d’exercice pendant au moins deux heures par jour pendant trois semaines : position assise, exercice léger et exercice intensif. Les examens IRM ont montré que le groupe qui avait fait un exercice léger avait subi le moins de dommages au cartilage. Pendant l’étude, ils se sont occupés en marchant, en jouant aux fléchettes, au bowling et au frisbee.

Perte de poids dans l’arthrose du genou

Vous avez entre 50 et 60 ans ? Alors essayez de perdre cinq kilos. Selon le spécialiste de l’exercice physique Jos Runhaar, cela réduit de 25 % le risque d’arthrose du genou. L’obésité, nous le répétons sans cesse, est un facteur de risque majeur dans cette affection. Selon M. Runhaar, une réduction relativement faible du poids peut déjà contribuer à la prévention de l’arthrose du genou.

Le Tai Chi pour l’arthrose du genou

Selon le rhumatologue américain Chenchen Wang, le Tai Chi a le même effet sur l’arthrose du genou que la physiothérapie : un effet indirect car le mouvement est stimulé. Le tai-chi est un ancien art chinois du mouvement destiné à la relaxation, à la santé et à l’autodéfense. Les exercices sont effectués avec des mouvements calmes et fluides. Pour ses recherches, 240 hommes et femmes ont été divisés en deux groupes. Le premier groupe a suivi 12 semaines de cours de Tai Chi. L’autre groupe a été traité par un physiothérapeute pendant 6 semaines. La réduction de la douleur et l’augmentation de la mobilité se sont avérées plus importantes dans le groupe Tai Chi.

Acupuncture pour l’arthrose du genou

Si aucun des médicaments ou traitements décrits ci-dessus n’a d’effet suffisant, vous pouvez toujours envisager l’acupuncture pour l’arthrose du genou. Toutefois, les chances de succès sont modestes.

(réclame)

Partagez ce message

Partagez via e-mail Imprimer la page

 

Questions courantes sur l’arthrose du genou

Quels sont les symptômes de l’arthrose du genou ?

En général, l’articulation du genou est douloureuse et raide. Une autre caractéristique importante de l’arthrose du genou est la raideur matinale. Le matin, en vous levant ou après une période de repos, vous avez besoin d’un peu de temps pour pouvoir à nouveau bouger correctement votre genou. En outre, la mobilité de l’articulation du genou diminue progressivement à mesure que l’arthrose progresse.

Que puis-je faire moi-même pour réduire les symptômes ?

L’une des mesures les plus importantes est la lutte contre l’obésité. Cela pèse lourdement sur les articulations de votre genou, accélérant le processus d’usure. Chaque gramme de perte de poids signifie un gain pour les articulations de vos genoux. Vous devriez également marcher, faire du vélo ou nager pendant au moins une demi-heure chaque jour afin de maintenir les muscles autour de l’articulation de votre genou forts.

La thérapie par cellules souches est-elle une option pour l’arthrose du genou ?

À l’heure actuelle, ce traitement n’est pas encore proposé aux Pays-Bas. La raison : les méthodes actuelles ne permettent pas encore d’obtenir un cartilage stable. Il y a de grandes chances que le cartilage se transforme en tissu osseux. Cependant, une vaste étude européenne sur la thérapie par cellules souches pour l’arthrose du genou est actuellement en cours. Nous attendons toujours les résultats.

Quels médicaments recevrai-je pour l’arthrose du genou ?

Avant de procéder à la pose d’une prothèse du genou, le médecin essaiera d’abord de combattre l’inflammation avec du paracétamol ou des AINS. Si le résultat est insuffisant, une injection de corticostéroïdes peut être effectuée. De nombreuses personnes utilisent également des anti-inflammatoires naturels, car ils n’ont pas d’effets secondaires.

 

Questions à l’orthopédiste Jan Ide de Jong

Vous trouverez ci-dessous une sélection de questions sur l’arthrose du genou auxquelles l’orthopédiste Jan Ide de Jong a répondu. Votre question n’est pas incluse, n’hésitez pas à nous contacter !

 

Trampoline et arthrose du genou

J’ai de l’arthrose au genou (après qu’un morceau de ménisque à l’intérieur du genou ait été enlevé par chirurgie il y a cinq ans). Depuis un an, j’ai acheté un trampoline spécial avec des bandes élastiques (pas de ressorts métalliques) et je saute dessus 6 fois par semaine pendant une demi-heure (voir www.bellicon.nl) et maintenant mon médecin a dit qu’il serait mieux de ne pas le faire pour le moment. Quel est votre conseil ? J’ai toujours été un fan de la course à pied et des sports manqués, alors j’ai pensé que le saut sur trampoline serait bien ? J’aimerais avoir votre avis.

Il serait peut-être sage d’arrêter d’utiliser le trampoline. Cela peut exercer une pression trop forte sur le genou atteint d’arthrose. Il est préférable de se promener, de faire du vélo ou de nager. Il est important de continuer à bouger avec l’arthrose pour garder les muscles forts. Cela ralentit le processus d’usure.

Une thérapie au laser ?

Avez-vous une expérience de l’utilisation de la thérapie laser pour l’arthrose du genou et quelle est votre opinion ?

Aucune expérience. Je ne le recommanderais pas au vu des résultats. Le laser n’est bien sûr rien d’autre qu’un couteau électrothermique, alors que va-t-on vous couper exactement pour l’arthrose ? Le dernier morceau de cartilage ? En bref : je ne le recommande pas.

Liquide dans le genou en cas d’arthrose

Depuis 2008, je (50 ans) souffre d’arthrose dans les deux genoux. J’aime bouger, mais je ne peux pas m’appuyer sur mes genoux à cause du liquide sur le côté gauche de mon genou. D’où vient ce liquide et ce gonflement ? Quelle est la raison pour laquelle elle est toujours là, je m’attendais à ce qu’elle ait diminué depuis, et que fait la moule à lèvres vertes dans mon corps pour la réduire ?

L’inflammation entraîne une accumulation de liquide dans le genou. Le liquide de la moule à lèvres vertes combat l’inflammation. Cela devrait réduire le gonflement au fil du temps. Vous pouvez compléter la moule à lèvres vertes par d’autres anti-inflammatoires naturels, comme la curcumine et la feuille de cassis.

Quels sont les traitements disponibles pour le cartilage manquant dans mon genou ?

Autour de mon genou droit, le cartilage a presque disparu. J’ai eu une injection de corticostéroïdes avec des résultats modérés. Un analgésique par jour. J’ai également essayé l’extrait de moule verte pendant quelques mois, mais avec des résultats modérés. Physiothérapie idem. Le genou semble légèrement déformé, accumulation de liquide sur les côtés, douleur relativement importante, principalement le soir et le matin au moment du “démarrage”. Le conseil de mon médecin est un nouveau genou, mais je veux le repousser le plus longtemps possible. Quelles sont les autres options ? Qu’en est-il de la thérapie par cellules souches ? Y a-t-il des compléments alimentaires dont je pourrais bénéficier ? Ou certains exercices ?

Les conseils donnés me semblent corrects. Seul un nouveau genou permettra une amélioration sérieuse. La thérapie par cellules souches est encore très expérimentale et n’est pas applicable à ce problème aujourd’hui.

Mon petit-fils a un Osgood schlatter

Mon petit-fils de 12 ans, JAY, a un Osgood Schlatter. Il est un basketteur talentueux et joue dans la classe d’âge la plus élevée. Le médecin lui a prescrit un repos complet. Il ressent une douleur constante dans les deux jambes, juste en dessous du genou. Les antidouleurs ont peu d’effet. Est-il vrai que les symptômes disparaissent d’eux-mêmes après 2 mois à 2 ans, comme l’a dit le médecin ? Et y a-t-il des remèdes qui peuvent aider à combattre l’inflammation ?

Osgood Schlatter ne disparaît qu’avec du repos, si nécessaire avec un plâtre pendant un certain temps. La guérison prend beaucoup de temps et il n’existe pas de thérapie curative directe pour cette affection. Patience, donc.

Travailler avec de mauvais genoux

J’ai mal aux genoux depuis environ 25 ans, en partie à cause de mon ancien travail de plombier. Entre-temps, j’ai été technicien de maintenance pendant des années, mais mes genoux sont maintenant mis à rude épreuve à force d’être assis dessus, avec de très bonnes protections pour les genoux, et de monter les escaliers avec un sac à outils. Maintenant, je suis à nouveau allongé avec la jambe en l’air après m’être vraisemblablement cogné le genou. L’ibuprofène aide à soulager la douleur mais c’est de la camelote. La moule verte est-elle une option pour traiter l’inflammation des tendons et des bourses ? J’ai lu que ça marche pour l’arthrose mais je n’ai pas montré de photos après. Un autre problème ennuyeux est que j’ai démarré ma propre entreprise depuis novembre de l’année dernière. Je voudrais me débarrasser de la douleur et reprendre le travail, mais de préférence sans ces produits chimiques qui ont une brouette d’effets secondaires.

Il est certainement judicieux de commencer à utiliser la moule à lèvres vertes liquide pendant 80 jours. Peut-être qu’un examen IRM supplémentaire pourrait également vous être utile.

Nouveaux genoux ou pas ?

Je suis une femme de 67 ans et je souffre d’une usure des genoux. Mon orthopédiste veut poser des prothèses de genou. Cependant, je n’ai aucune douleur, je ne prends pas d’analgésiques et je dors bien. Que recommandez-vous de faire ?

Repoussez la chirurgie, commencez à utiliser des anti-inflammatoires naturels comme la moule verte liquide ou la curcumine et faites-vous photographier de temps en temps. Demandez éventuellement un deuxième avis à un autre orthopédiste.

Réhabilitation à l’étranger

Je vais bientôt être opéré du genou. Je vais aller à l’étranger pour la réhabilitation. Le plan est de quitter l’hôpital immédiatement après la sortie. Quelle est la meilleure option pour voyager ? Avec la voiture du passager sur le siège arrière ? Le voyage dure au moins 15 heures, mais je peux rester dans un hôtel quelque part en chemin. Il s’agira donc de deux journées de 8 heures de voyage. Ou est-il préférable de prendre l’avion ? Alors je suis dans les deux heures.

Directement de l’hôpital en voyage ? Mon conseil est d’attendre d’abord 2 à 3 semaines. C’est mieux et plus sûr. En cas de complications, vous devez être en mesure de retourner directement à l’hôpital. Dans tous les cas, ne prenez pas l’avion. Asseyez-vous sur le siège arrière en levant la jambe. Cela réduit le risque de thrombose.

O-legs

J’ai des jambes en O et je me demandais si je devais subir une chirurgie de correction par coin fermé ou si je pouvais avoir un fixateur ? Quel est le meilleur moyen de se débarrasser des O-legs ?

Chaque chirurgien a sa propre technique préférée et il est généralement bon dans ce domaine. Laissez donc votre orthopédiste faire le choix. En outre, une technique n’est pas supérieure à une autre, ce qui ne doit pas être un facteur décisif.

Une opération du genou est nécessaire ?

Je souffre de l’usure de mes genoux. Mon orthopédiste souhaite donc poser des prothèses de genou. Mais mon dilemme est le suivant : je n’ai aucune douleur. Bien sûr, il y a des limitations en ce qui concerne les distances de marche et la montée des escaliers. La douleur ne survient que lorsque vous vous forcez. Je suis très réticent à l’idée de subir une opération. D’un côté, je n’ai pas hâte d’y être. D’un autre côté, je me demande si c’est nécessaire, car je n’ai aucune douleur.

Mon conseil est de reporter l’opération. Je vous conseille également de demander un deuxième avis à un autre orthopédiste. Ceci est couvert par le forfait de base. Je vous conseille également d’utiliser des anti-inflammatoires naturels comme la moule verte liquide, la curcumine ou la feuille de cassis. Il s’agit d’un anti-inflammatoire naturel qui agit au niveau des articulations. En outre, il est judicieux de faire photographier l’articulation de temps en temps.

Des morceaux de cartilage se détachent constamment du genou

La dernière fois, j’ai subi une arthroscopie pour enlever un morceau de cartilage. Un mois plus tard, j’ai senti une autre pièce détachée. Donc une autre opération. Trois semaines plus tard, un autre morceau détaché que je pouvais très bien sentir. Je me décourage un peu. Quelle pourrait être la cause d’un genou qui s’effondre comme ça sans aucune blessure antérieure ?

C’est certainement inhabituel, mais vous n’avez pas vraiment le choix. Parfois, cela arrive simplement et il n’y a pas d’explication rationnelle. Je ne sais pas à quel point vous souffrez et si vous êtes capable de marcher, mais parfois attendre n’est pas un mauvais conseil. Ouvrir le genou par la cavité du genou n’est pas une mince affaire et, comme il s’agit d’une pièce détachée, vous pourriez vouloir regarder jusqu’à ce que la pièce en question réapparaisse ailleurs dans le genou. En bref, vous êtes un peu dans le pétrin ici et malheureusement il n’y a pas beaucoup d’options.

Douleur dans la rotule

J’ai deux remplacements du genou, mais ma rotule est maintenant pleine d’arthrite. Que dois-je faire maintenant ? J’ai beaucoup de douleur et le soulagement de la douleur est un patch de morphine et du diclofenac.

Le conseil est de retourner chez l’orthopédiste pour faire examiner le genou. Il est peut-être préférable de placer une rotule artificielle. Cela arrive parfois, ce n’est donc pas très exceptionnel.

Chirurgie alternative du genou ?

Je souffre d’une grave arthrite du genou. On m’a conseillé de subir une opération avec deux nouvelles prothèses et je ne le veux pas. Que me conseillez-vous pour vivre sans chirurgie et sans douleur ?

En fait, c’est une question impossible. Lorsqu’une prothèse du genou est proposée, l’arthrose a progressé à un point tel que peu de choses sont utiles. Alors vivre sans chirurgie et sans douleur ? C’est impossible. Quelques suggestions : moule verte liquide à la curcumine ou bain de cassis comme anti-inflammatoires naturels, perdre du poids si vous êtes en surpoids et porter une genouillère.

Plaque en plastique sur la rotule

L’année dernière, j’ai eu une prothèse totale du genou. Une photographie récente a montré que ma rotule montre maintenant aussi des signes d’usure. L’orthopédiste m’a dit qu’à l’avenir, une plaque en plastique pourrait être placée à cet endroit. Ma question est de savoir si c’est une bonne idée de me faire opérer deux fois dans la même région ? Quels sont les risques associés à une telle plaque ?

Ne le faites que si vous avez de nombreuses plaintes. Faites-vous faire un bon check-up au préalable pour voir si c’est bien là le problème et pas autre chose. En soi, ce n’est pas une procédure compliquée et pas extrêmement difficile après la première opération.

La moitié d’une prothèse de genou est enflammée

Le cartilage est parti dans les deux genoux. Que peut-on faire ? J’avais déjà une demi-prothèse, mais elle a été retirée car elle était infectée. Connaissez-vous une solution pour la douleur ?

Vous devez consulter un orthopédiste qui a une grande expérience de la chirurgie de révision du genou. En outre, il devrait en savoir beaucoup sur les infections après la pose d’une prothèse du genou. La solution n’est pas simple. Tout d’abord, traitez-le avec des antibiotiques longtemps avant l’opération. Lorsque tout est calme et que l’infection semble avoir disparu, ce n’est qu’à ce moment-là qu’un nouveau genou peut être posé. Cela ne s’applique pas, bien sûr, à l’autre genou sans cartilage. Là, un tout nouveau genou peut être placé immédiatement. Le cas échéant : arrêtez de fumer, optimisez votre poids et buvez peu d’alcool. Cela réduit considérablement le risque de complications.

Prothèse dans les genoux enflammés ?

Depuis 18 mois, je suis invalide en raison d’une poussée inflammatoire (polyarthrite rhumatoïde) dans les genoux. Bien sûr, il y a aussi l’arthrose, mais pas d’os à os. Mais c’est mauvais ! Je deviens fou des conseils bien intentionnés mais non sollicités : de nouveaux genoux ! Je n’attends pas ça. Par ailleurs, une prothèse peut-elle réellement être placée dans des genoux enflammés et très douloureux ?

Chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde et dont les genoux sont enflammés, il est possible de placer une prothèse en accordant une attention particulière au processus de rééducation qui suit. D’après ce que vous avez dit, je conclus que vous n’êtes pas encore prêt pour une telle solution. Il est bon que vous gardiez la décision entre vos mains. Vous pouvez décider du moment dans le futur et supposer que les chances de succès sont très raisonnables. De nombreuses personnes souffrant de rhumatismes vous ont précédé.

Allergie au métal et nouveau genou

Je souffre d’une grave arthrose du genou et le spécialiste me conseille une prothèse. Mais comme je suis allergique au métal, je veux le reporter pour un moment. Avez-vous une solution ?

Pas de solution. Mais en général, une allergie au métal sur la peau est rarement un problème au niveau du genou. Il existe des prothèses de genou en oxynium qui ne provoquent jamais de problèmes d’allergie. Ceux-ci sont fournis par Smith & Nephew BV.

Genoux qui se cognent

Il y a trois ans, on m’a diagnostiqué une arthrose dans les deux genoux. Depuis deux semaines maintenant, mon genou droit émet un fort grincement (audible par les autres également) à chaque pas. Ça ne fait pas mal, mais le son et la sensation sont très irritants. Qu’est-ce que c’est ? Cela peut-il faire mal et peut-on faire quelque chose pour y remédier ?

Il n’y a pas de mal. Ce craquement est généralement dû à l’usure de la rotule ou à l’épaississement de la capsule qui en résulte. En se pliant et en s’étirant, ils peuvent produire ce son. Voitures qui grincent’ … vous connaissez la chanson !

Repousser ou non l’opération du genou ?

En mars 2019, on m’a diagnostiqué une nécrose à l’intérieur de mon genou gauche. Après un an de symptômes, je pourrais être opéré d’un demi-genou ou d’un genou entier en février. Je suis toujours sur la liste d’attente en raison de mon anxiété et les pires symptômes se sont atténués depuis. J’ai également subi une opération du strabisme en mai. Je m’en remets encore. Dans la maison, je peux me déplacer assez bien, mais lors d’une promenade dans le quartier, j’ai plus de mal. Que me conseillez-vous ?

Le conseil est de reporter l’opération. Continuez à faire de l’exercice de manière dosée, veillez à maintenir un poids corporel optimal et utilisez des anti-inflammatoires naturels de qualité en guise de soutien : moule verte liquide, curcumine ou feuille de cassis. Faites examiner l’état de santé par une radiographie après 6 à 12 mois.

Nettoyage du joint

Il y a deux ans, j’ai subi une chirurgie en trou de serrure. Ils ont enlevé beaucoup de cartilage et il y avait une déchirure dans mon ménisque. Maintenant, j’ai encore des douleurs. Récemment, ils ont refait des photos et il s’est avéré qu’il y avait à nouveau du cartilage détaché. Le médecin a dit que je devais subir une prothèse du genou. Je n’y suis absolument pas favorable et j’ai également peur des complications. Le docteur ne peut pas nettoyer l’articulation à nouveau ? Je suis aussi dix kilos trop lourds.

À mon avis, cela peut être reporté pendant un certain temps, mais cela ne fonctionnera pas. Un autre nettoyage n’est pas vraiment utile. Mais une injection dans le genou avec, par exemple, un corticostéroïde apportera un soulagement temporaire.
Il est très important que vous perdiez ces 10 kilos en trop, de préférence beaucoup plus. Une bonne perte de poids peut même faire disparaître la douleur ! Dans ma pratique, je recommande presque toujours la préparation combinée de moule verte liquide, de curcumine ou de feuille de cassis. Ce sont des agents anti-inflammatoires naturels qui agissent au niveau des articulations. Essayez ce remède pendant trois mois. Choisissez une bonne qualité, donc un remède plus cher.

Pourquoi ai-je des douleurs articulaires à un jeune âge ?

Je souffre de genoux douloureux depuis l’âge de 15 ans. Cette douleur n’est pas toujours présente, mais se manifeste par des poussées. Cela dépend fortement d’un grand nombre de sports et de conditions météorologiques. En outre, le fait de rester longtemps assis dans une position courbée a une forte influence, par exemple dans un avion pendant trois heures. Cependant, depuis que j’ai dix-huit ans, mes épaules ont également commencé à me faire mal. C’est la même douleur que dans mes genoux. Cela dépend également de facteurs antérieurs. Est-ce que c’est lié ?

Je vois vos épaules et vos problèmes de genoux comme des problèmes sans rapport. Quant à votre genou, vous souffrez probablement de ce qu’on appelle une chondropathie fémoro-patellaire. Cherche ça sur Google. Le pronostic à long terme est favorable mais il n’y a pas de solution chirurgicale immédiate.

 

Télécharger gratuitement le livret “Bouger sans douleur”

Télécharger gratuitement

Télécharger maintenant gratuitement le livret “Bouger sans douleur” (valeur € 4,95).

 

Commentaires