Fumer et l’obésité sont un obstacle au traitement de la polyarthrite rhumatoïde

Soumis par Eugène Mathijssen le 4 aug 2016

“Les patients souffrant d’arthrite feraient bien d’arrêter de fumer et de perdre des kilos pour arriver à un poids corporel sain”. Voici les conseils d’urgence du professeur Susan Bartlett de l’Universite McGill à Montréal.
Dans une étude elle a constaté que le traitement de la polyarthrite rhumatoïde dans les premiers stades a été moins efficace chez les personnes ayant du surpoids et qui fument.

Un effet moindre significatif

Bartlett a examine l’impact du tabagisme et de l’obésité sur la polyarthrite rhumatoïde. Elle a sélectionné 1008 patients où la maladie venait d’être constatée et a suivi ce groupe pendant trois ans.

Chez les hommes 30% étaient obèses et 20% étaient fumeurs. Chez les femmes 30% étaient également obèses mais on comptait un peu moins de fumeurs (15%).

Cette étude canadienne a bien démontré que le tabagisme et la consummation d’alcool peuvent considérablement réduire l’effet du traitemenent. Aussi bien chez les hommes que chez les femmes.

Surmonter les symptômes

La diminution probable des symptômes de la maladie chez un homme non-fumeur avec un poids corporel sain était de 41% endéans trois ans. Pour les fumeurs obèses cette probabilité était seulement de 15%. Adapter le mode de vie approprié est donc une priorité majeure lors du traitement.

Cesser de fumer et réduire le surpoids est selon elle une étape importante pour surmonter les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde.

Partagez ce message

Partagez via e-mail

Restez au courant gratuitement

Suggestion : restez au courant des dernières nouvelles sur l'arthose. Inscrivez-vous!

Commentaires